Schiff, Padilla et 118 membres du Congrès appellent à l'amélioration des salaires et des conditions de travail des travailleurs des coulisses du divertissement

Washington, D.C. - Aujourd'hui, le député Adam Schiff (D-Calif.) et le sénateur Alex Padilla (D-Calif.), ainsi que 118 sénateurs et membres de la Chambre des représentants, ont envoyé une lettre à l'Alliance of Motion Picture and Television Producers pour l'exhorter à négocier en collaboration et en toute bonne foi avec les artisans d'Hollywood qui réclament de meilleurs salaires et conditions de travail sur les plateaux de cinéma et de télévision.

Les travailleurs des coulisses tels que les caméramans, les directeurs de la photographie, les monteurs et les directeurs artistiques - les moteurs de l'industrie du divertissement et des arts créatifs - ont joué un rôle essentiel dans le maintien des productions cinématographiques et télévisuelles tout au long de la pandémie de COVID-19, souvent au péril de leur propre santé, sécurité et bien-être. Depuis des mois, l'International Alliance of Theatrical Stage Employees, qui représente 60 000 personnes, négocie un nouveau contrat avec les producteurs. 

"Les questions clés de cette négociation, telles que nous les avons comprises, concernent la dignité des travailleurs et les besoins humains fondamentaux. Nous sommes unis dans notre conviction de l'importance de salaires décents, d'avantages sociaux durables et de périodes de repos raisonnables entre les quarts et pendant la journée de travail". les membres ont écrit dans la lettre. "Nous demandons à l'AMPTP de négocier en collaboration avec ces travailleurs pour parvenir à un contrat équitable et répondre aux besoins humains fondamentaux qui leur permettront de faire leur travail en toute sécurité et avec dignité."

La lettre était dirigée par le représentant Schiff et le sénateur Padilla. Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer (N.Y.), le whip de la majorité au Sénat, Dick Durbin (Ill.), et les sénateurs Tammy Balwin (D-Minn.), Michael Bennet (D-Colo), Richard Blumenthal (D-Conn.), et Tammy Baldwin (D-Minn.), Michael Bennet (D-Colo.), Richard Blumenthal (D-Conn.), Cory Booker (D-N.J.), Sherrod Brown (D-Ohio), Ben Cardin (D-Md.), Bob Casey (D-Pa.), Catherine Cortez Masto (D-Nev.), Tammy Duckworth (D-Ill.), Dianne Feinstein (D-Calif.), Kirsten Gillibrand (D-N.Y.), Martin Heinrich (D-N.M.), Jeff Merkley (D-Ore.), Mazie Hirono (D-Hawaï), Ben Ray Luján (D-N.M.), Ed Markey (D-Mass.), Bob Menendez (D-N.J.), Chris Murphy (D-Conn.), Jon Ossoff (D-Ga.), Jack Reed (D-R.I.), Jacky Rosen (D-Nev.), Bernie Sanders (I-Vt.), Jeanne Shaheen (D-N.H.), Tina Smith (D-Minn.), Chris Van Hollen (D-Md.), le révérend Raphael Warnock (D-Ga.), Elizabeth Warren (D-Mass.) et Ron Wyden (D-Ore.). La lettre est également signée par les représentants démocrates Reps. Pete Aguilar (Calif.), Cynthia Axne (Iowa), Nanette Diaz Barragan (Calif.), Karen Bass (Calif.), Earl Blumenauer (Ore.), Suzanne Bonamici (Ore.), Brendan Boyle (Pa.), Julia Brownley (Calif.), Tony Cárdenas (Calif.), André Carson (Ind.), Troy Carter (La.), Judy Chu (Calif.), David Cicilline (R.I.), Bonnie Watson Coleman (N.J.), J. Luis Correa (Calif.), Angie Craig (Minn.), Charlie Crist (Fla.), Danny K. Davis (Ill.), Madeleine Dean (Pa.), Val Demings (Fla.), Theodore Deutch (Fla.), Debbie Dingell (Mich.), Anna G. Eshoo (Calif.), Adriano Espaillat (N.Y.), Bill Foster (Ill.), Jesús García (Ill.), Jimmy Gomez (Calif.), Jahana Hayes (Conn.), Steven Horsford (Nev.), Hakeem Jeffries (N.Y.), Henry C. "Hank" Johnson Jr. (Ga.), Mondaire Jones (N.Y.), Robin L. Kelly (Ill.), Daniel Kildee (Mich.), Andy Kim (N.J.), Raja Krishnamoorthi (Ill.), Ann Kuster (N.H.), Conor Lamb (Pa.), John B. Larson (Conn.), Brenda L. Lawrence (Mich.), Barbara Lee (Calif.), Susie Lee (Nev.), Teresa Leger Fernandez (N.M.), Andy Levin (Mich.), Ted Lieu (Calif.), Zoe Lofgren (Calif.), Alan Lowenthal (Calif.), Stephen F. Lynch (Mass.), Carolyn Maloney (N.Y.), Tom Malinowski (N.J.), Betty McCollum (Minn.), James P. McGovern (Mass.), Grace Meng (N.Y.), Kweisi Mfume (Md.), Joseph D. Morelle (N.Y.), Jerrold Nadler (N.Y.), Grace Napolitano (Calif.), Joe Neguse (Colo.), Marie Newman (Ill.), Donald Norcross (N..J.), Eleanor Norton (D.C.), Scott H. Peters (Calif.), Charlie Pingree (Maine), Mark Pocan (Wis.), Katie Porter (Calif.), Mike Quigley (Ill.), Jamie Raskin (Md.), Kathleen M. Rice (N.Y.), Deborah K. Ross (N.C.), Bobby L. Rush (Ill.), Linda Sánchez (Calif.), Mary Gay Scanlon (Pa.), Janice Schakowsky (Ill.), Brad Sherman (Calif.), Bradley Scott Schneider (Ill.), Mikie Sherrill (N.J.), Darren Soto (Fla.), Melanie Stansbury (N.M.), Haley M. Stevens (Mich.), Thomas Suozzi (N.Y.), Dina Titus (Nev.), Rashida Tlaib (Mich.), Norma Torres (Calif.), David J. Trone (Md.), Juan Vargas (Calif.), Peter Welch (Vt.), Susan Wild (Pa.) et Frederica S. Wilson (Fla.).

Cliquez sur ici pour lire la lettre ou lire le texte complet ci-dessous :

Chère Mme Lombardini :

En tant que représentants élus des électeurs qui gagnent leur vie en travaillant dans les coulisses de la production cinématographique et télévisuelle, nous vous exhortons à négocier des contrats de succession équitables avec l'Alliance internationale des employés de scène de théâtre (IATSE). Nous soutenons les principes de sommeil adéquat, de pauses repas et de salaires décents pour tous les travailleurs.

Ces travailleurs ont risqué leur santé et leur sécurité au cours de l'année dernière, travaillant pendant la pandémie de COVID-19 pour faire en sorte que l'industrie de la production cinématographique et télévisuelle en sorte intacte. La production a maintenant retrouvé son niveau d'avant la pandémie, en grande partie grâce au rôle essentiel que jouent ces travailleurs dans le processus de création. Le divertissement que vous produisez ensemble contribue à la guérison de notre nation.

Le contrat en cours de négociation couvre environ 60 000 travailleurs de la production cinématographique et télévisuelle dans tout le pays. L'impossibilité de parvenir à un accord menacerait non seulement les moyens de subsistance de ces travailleurs, mais aussi les membres de leur famille qui dépendent d'un travail dans votre secteur, ce qui provoquerait des ondes de choc dans l'économie américaine et dans l'industrie.

Les principaux enjeux de cette négociation, tels que nous les avons compris, concernent la dignité des travailleurs et les besoins humains fondamentaux. Nous sommes unis dans notre conviction de l'importance de salaires décents, d'avantages sociaux durables et de périodes de repos raisonnables entre les quarts et pendant la journée de travail. 

Il semblerait que les membres de l'IATSE se mobilisent en vue d'un vote d'autorisation de grève à l'échelle nationale le 1er octobre 2021, en raison de l'annonce que l'AMPTP n'a pas l'intention de faire une contre-offre. Une grève perturberait considérablement l'industrie, l'économie et les communautés que nous représentons. Nous espérons que les deux parties pourront négocier de bonne foi et parvenir à un accord consensuel, ce qui nécessite que les deux parties continuent de participer aux négociations en cours.

Nous demandons à l'AMPTP de négocier en collaboration avec ces travailleurs afin de parvenir à un contrat équitable et de répondre aux besoins humains fondamentaux qui leur permettront de faire leur travail en toute sécurité et avec dignité.

Sincèrement,

Membres du Congrès

# # #

L'International Alliance of Theatrical Stage Employees ou IATSE (nom complet : International Alliance of Theatrical Stage Employees, Moving Picture Technicians, Artists and Allied Crafts of the United States, Its Territories and Canada), est un syndicat qui représente plus de 150 000 techniciens, artisans et ouvriers de l'industrie du spectacle, y compris le théâtre, la production de films et la télévision, la radiodiffusion et les salons professionnels aux États-Unis et au Canada.

PARTAGER SUR
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Courriel :
Partager sur print
Imprimer

Copyright 2021 IATSE. Tous droits réservés.

Français du Canada